15 févr. 2010

... parenthèse ...






Alfred a bu de la gentiane
a mangé de la truffade
a reniflé l'odeur chaude des vaches
a glissé sa main dans le pelage épais d'un cheval
a regardé les lutins sur les luges
a enfoncé ses pieds dans la poudreuse
a mangé trois flocons de neige
a glissé dans la nuit sans lune
a suivi la trace d'un renard
a écouté le silence

10 commentaires:

  1. La gentiane de paysan. Je me parfumerais avec. Arrête nom de dieu.

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas de la blague, d'ailleurs rien que d'y penser,

    RépondreSupprimer
  3. tu bouges pas, j'arrive, on se finit.

    RépondreSupprimer
  4. La gentiane, je n'ai jamais pu m'y faire. Mais bon, le pastis non plus. Par contre, la truffade, pas de problème, plutôt deux fois qu'une...

    RépondreSupprimer
  5. elle a l'air tendre cette parenthèse...

    RépondreSupprimer
  6. hé bien voilà, ça y est: le 20° Grand Oracle t'attend pour te faire ses adieux...

    RépondreSupprimer
  7. Alfred a écouté le silence, alors Alfred entend ce que je lui dis.

    RépondreSupprimer
  8. Pareil pour la 1 et la trois, passé la quatre a son voisin, a asopter la 5 et la 6 a eviter la 7 et la 8 mais n'y a pas resisté, rêve de la 9 et dis oui a la 10 Madame Alfred sait maintenant que la gentiane donne des ailes et pas seulement aux vaches.

    RépondreSupprimer
  9. Es-tu sur que c'est un renard ? la trace me semble plus être une chèvre (ou moins probable un sanglier) le renard on voit d'habitude les 4 doigts.

    Mais c'est une très belle excursion merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  10. merci pour la visite!
    c'est bien beau chez vous aussi :-)

    RépondreSupprimer

Bonjour, merci d'être passé dans ma cabane virtuelle . Si vous laissez une trace, je répondrais ici. A bientôt