21 déc. 2017

toile








nouer et divaguer et errer des mots sur la peau, les mots sous la peau, même la brume . je m'assois sur la couverture bleu. je regarde la racine nouée,  voilà un crapaucorne. je glisse sur le miroir, derrière les chemins divaguent. hétérotopie. sur les valises, nous accumulons les chaussettes épaisses, les pulls de laine, les promesses de blanc. je goûte le solstice comme un glaçon enrobé de pâte d'amande. la jolie me dit : attends, je te montre par la fenêtre. elle m'emmène par la petite lucarne qui nous relie d'un bout à l'autre du monde : c'est blanc et si épais. la neige chez elle la pluie ici. le crapaucorne me fixe de son oeil torve. je noue des fils. je divague entre les mots et dans la brume de la route. je noue les petites tempêtes. je tiens fermement le fil, pourtant je divague, je flotte dans la marge. J'ai parfois le sentiment d'être en apesanteur dans un autre espace-temps, parfois le fil me retient, me ramène, un regard m'ancre de nouveau au sol. je laisse du lest en arrière, je marche dans les mots, je marche sur les mains dans la matière, je tire mon oreille, même mes cheveux. j'apprends des mots, je les tends sur ma peau, je caresse des territoires familiers que je ne connais pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour, merci d'être passé dans ma cabane virtuelle . Si vous laissez une trace, je répondrais ici. A bientôt