20 juil. 2012

géométrie variable













l'automne puis l'été
ici puis là
sous la pluie battante, je change de coquille
dans la nuit, je descend l'escalier du sud
jours et nuits emplies, rencontres emballements déception discussions et oranges pressées
dans la nuit, je remonte l'escalier du nord
sous le ciel gris, j'épluche la nouvelle coquille de ses oripeaux

et maintenant,
je redescends les marches vers le soleil
histoire de croire à l'été
retour dans une quinzaine pour poursuivre les histoires de coquilles

-et dans ma valise, 400 grammes de papiers pour quelques secondes à dessiner image par image l'épisode 5 et l'épisode 6-

4 commentaires:

  1. Nouvelle coquille , mon Alfred, deviendra vite un écrin, sous vos mains tendres et habiles...En attendant, état sauvage, plaine de Mongolie, quelque part, oubli de jouvence.parenthèse.

    RépondreSupprimer
  2. du plein au vide (en apparence), ces photos m'enchantent !

    RépondreSupprimer
  3. coucou
    ouverture d'un nouveau blog de swap
    un swap en cours d'inscription pour la rentrée, sans conditions particulières, si ça te dis c'est par ici : http://accro-swap.jeeo.fr/swap-une-rentree-100-tilda-ou-liberty/swap-une-rentree-100-tilda-ou-liberty-203

    RépondreSupprimer
  4. tiens Sophie Calle et le journal de sa maman. Belles les pierres tombales les reflets la girafe, hein ?

    RépondreSupprimer

Bonjour, merci d'être passé dans ma cabane virtuelle . Si vous laissez une trace, je répondrais ici. A bientôt