15 mars 2013

ta bouche





sur les dalles elle a fleuri la glace vraiment fleuri réseau capillaire, sanguin, presque ma main sa peau transparente et tellement sèche comme un parchemin et la tuyauterie dessous bleue la peau de l'hiver qui ne se décide pas à jeter l'éponge encore sur le ring et bing, et bang, tiens, dans ta face, ko le nord out , les ours du coin se sont vaguement retournés , tu parles , autant y retourner, à l'hibernation . bref, j'ai glissé, volé un peu , flotté sans doute, arrêt sur image, le soleil éclabousse les stalactites , fait briller mon oeil bleu-de-gris . oh . après me suis égarée pour graver sur galette chrome les traces de leurs hiers imaginaires . pfuit, le temps esquinté. finalement, j'ai posé mes os sous le ciel et cette fois égarée, oui, mais consenti l'égarement, avec le temps garnement pendu à mon cou nous avons mis sous cloche un baiser/une baie/une.

2 commentaires:

  1. Toujours hors du commun... J'aime tant venir me promener par ici...

    RépondreSupprimer

Bonjour, merci d'être passé dans ma cabane virtuelle . Si vous laissez une trace, je répondrais ici. A bientôt