17 juin 2008

Marotte


             " Les lignes de repérage tracées mentalement sur le terrain ne sont jamais droites comme les profanes l'imaginent, ce sont des cercles qui n'ont ni début ni fin . Elles ressemblent en cela à l'errance du géomètre amnésique qui n'a ni point de départ ni destination et ne saurait en avoir, même s'il cheminait dans ce monde de la façon la plus rationnelle et en allant aussi droit que possible."

La cavale du géomètre, Arto Paasilinna

2 commentaires:

  1. froufrou et capucine18 juin 2008 à 11:56

    c'est du tissu ??? wouahhh excellent de sculpter ainsi les visages !!!

    RépondreSupprimer
  2. ah là là ARTO PAASILINNA ! nous adorons ici !
    tous !

    RépondreSupprimer

Bonjour, merci d'être passé dans ma cabane virtuelle . Si vous laissez une trace, je répondrais ici. A bientôt